Le nerf de la guerre : les performances